Bodysens : Capteurs communicants

Les capteurs communicants au service de la vie

Lancement du service "la-tension.com"

Le Mardi 24 Janvier 2012 à 10h 51m

La société BodySens met en ligne son service de suivi de tension artérielle sur internet : « la-tension.com ». Ce service permet à chacun de partager ses données de tension sur le site « www.la-tension.com » par un simple envoi (iPhone, iPod ou iPad) grâce au brassard automatique iHealth vendu sur le site (www.body-sante.com). Ce partage de données offre un stockage sécurisé des données et permet leur gestion en ligne. Il permet également à toute personne munie des identifiant et mot de passe d’un proche de surveiller en un clin d’œil cet indicateur essentiel pour le suivi de santé.

Rappels sur la tension artérielle:
L’enquête ENNS (2006-2007) a permis d’estimer la pression systolique à 123,6 mm Hg et la pression artérielle diastolique à 77,8 mm Hg dans la population adulte âgée de 18 à 74 ans. Ces valeurs moyennes étaient un peu plus élevées dans l’étude Mona Lisa, réalisée à la même période, du fait essentiellement de la structure d’âge différente de la population étudiée (35-74 ans) : les valeurs moyennes des pressions artérielles systolique et diastolique s’élevaient à 136,7 et 83,2 mm Hg chez les hommes et à 127,9 et 78,6 mm Hg chez les femmes de cette classe d’âge. Lorsque l’on compare les chiffres de pression artérielle obtenus dix ans plus tôt avec une étude de méthodologie identique, on note une diminution des valeurs moyennes de la PAS et de la PAD surtout sensible chez les femmes. Dans cette situation d’enquête, la prévalence de l’hypertension artérielle était égale à 31% entre 18 et 74 ans (ENNS) et à 41% entre 35 et 74 ans (Mona Lisa). Entre 18 et 74 ans (ENNS), la moitié des hypertendus étaient traités par médicament à action anti-hypertensive, soit 82% des hypertendus connus. Parmi les hypertendus traités, seulement 50,9% des 18-75 ans avaient un contrôle tensionnel conforme aux recommandations professionnelles. Dans l’étude Mona Lisa, la proportion de sujets hypertendus traités et contrôlés par le traitement s’élevait à 23,5% chez les hommes et 38,5% chez les femmes. Ces deux enquêtes récentes témoignent d’une détection et d’un contrôle de l’HTA qui demeurent insuffisants. Sources : L’état de santé de la population en France - Suivi des objectifs annexés à la loi de santé publique - Rapport 2011 - www.sante.gouv.fr




<< Retour aux news